Skip to main content

Cosmétiques bio versus cosmétiques conventionnels !

copyright noireonaturel

 A vous de juger…

« La fabrication d’un produit cosmétique est relativement complexe : de nombreux ingrédients sont subtilement dosés pour obtenir un mélange efficace et harmonieux de type émulsion, suspension, mousses, gels… Un produit cosmétique classique contient 4 types de composants :

  •  Un excipient : celui-ci a un rôle de support du ou des principe(s) actif(s). Par sa composition, il va moduler la pénétration de l’actif dans l’épiderme.
  •  Des principes actifs : ceux-ci apportent au produit cosmétique toute son efficacité
  •  Des adjuvants : souvent indispensables, les adjuvants sont les conservateurs (antiseptiques, antioxydants), les stabilisants (gélifiants et épaississants), les humectants qui empêchent la préparation de se dessécher.
  •  Les additifs : ils sont tantôt facultatifs, tantôt indispensables, et sont essentiellement représentés par des parfums et des colorants.
  •  Autres ingrédients indispensables à la formulation : émulsionnants, tensio-actifs
Type de composant Cosmétique classique Cosmétique Bio
Excipients Huiles et graisses minérales, sous-produits pétroliers (paraffine, vaseline) et de synthèse (silicone) et/ ou des graisses végétales, matières premières d’origine animale Huiles et graisses végétales (d’olive, d’argan, d’abricot…)
Principes actifs Molécules isolées par extraction ou synthèse Actifs naturels : extraits huileux, hydroalcooliques, plantes, hydrolats, huiles essentielles…
Emulsionnants tensio-actifs Dérivés pétroliers, synthèses chimiques Dérivés de sucre, de matières premières végétales, transformés au moyen de réactions chimiques douces, avec une partie naturelle très importante.
Adjuvants – Conservateurs de synthèse
– Stabilisants (polymères synthétiques)
– Humectants
– Conservateurs naturels ou « identiques naturels » (acide citrique, acide benzoïque)
– Stabilisants naturels (dérivés de sucre et de céréales)
– Humectants naturels
Additifs – Parfums : synthétiques
– Colorants synthétiques
– Parfums : huiles essentielles biologiques (citron, rose, géranium…)
– Colorants naturels

Chacun de ces composants contient plusieurs ingrédients qui sont soit d’origine synthétique soit d’origine naturelle, mais très souvent, les proportions du synthétique par rapport au naturel ne sont pas mises en évidence sur les emballages.

Une certitude en revanche : les produits cosmétiques Bio et plus particulièrement les produits répondant à la charte Cosmébio contiennent au minimum 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle. Cosmébio joue un rôle moteur dans cette recherche en incitant les industriels et fabricants d’ingrédients à innover continuellement de manière à rendre disponibles des matières premières naturelles et certifiables. »

Srce : Cosmébio.org

C’est la semaine du développement durable

siteon0.jpg

Le développement durable, on l’entend et on utilise ce mot à tout va, mais qu’est ce que le développement durable ? Et bien le développement durable, c’est pensez, agir, et consommer de façon « durable », à savoir d’une manière pérenne pour notre environnement, notre santé, et pour l’avenir de nos enfants. Agir de façon éco-responsable, en étant conscient que nos actes ont un effet sur notre environnement, en réduisant notre production de déchets, et en consommant de façon responsable soit en consommant mieux et moins…

Nous pourrions en rajouter, mais voilà en quelques mots notre définition du développement durable.

La Semaine du développement durable est un rendez-vous incontournable et très attendu. Chaque année, le ministère du Développement durable invite les entreprises, les associations, les services publics, les collectivités et les établissements scolaires à promouvoir, du 1er au 7 avril, les principes du développement durable.

 Et la semaine du développement durable, alors ?

« L’objectif : sensibiliser les Français aux enjeux du développement durable et inciter chacun à adopter des comportements plus responsables.

En 2009, plus de 4 300 participants _ 60 % de plus qu’en 2008_ ont répondu à l’appel à projets. Cette mobilisation reflète un intérêt général qui va au-delà de la simple prise de conscience et montre une volonté réelle d’agir.

Alors, en 2010, un seul mot d’ordre : « Passez au durable, ça marche » … et c’est facile ! Les changements de comportements déjà observés seront particulièrement mis à l’honneur, dans le but :
- d’inciter chacun à penser le développement durable dans toutes les situations de sa vie quotidienne
- d’engager chacun à modifier ses comportements de façon pérenne et plus approfondie. »

Source : semaine du développement durable